Apr
29
2015

Ottawa, le mercredi 29 avril 2015 – Comme prévu, les dernières modifications à la législation sur la protection des obtentions végétales du Canada permettent aux agriculteurs canadiens d’avoir accès à de nouvelles variétés de cultures.

Le Bureau de la protection des obtentions végétales (BPOV) a accordé une protection en vertu de la nouvelle législation (POV 91) à 12 nouvelles variétés de cultures agricoles, mises au point au Canada et à l’étranger par des obtenteurs du secteur public et privé.

Le Bulletin des variétés végétales d’avril du BPOV, publié sur le site Web de l’ACIA, énumère trois nouvelles variétés de blé protégées en vertu de la POV 91. Deux ont été développées par des institutions publiques aux États-Unis, et l’autre est une variété développée aux États-Unis par un obtenteur du secteur privé. Le bulletin présente également deux variétés d’avoine développées par des obtenteurs du secteur public canadien, et une variété de lin développée par un obtenteur du secteur privé canadien. Il y a également six nouvelles variétés de pommes de terre développées à l’échelle internationale.

«Même si c’est exactement ce à quoi on s’attendait avec la mise à jour de la législation, c’est quand même très excitant de voir ce qui se passe, a déclaré Dave Baute, président de l’Association canadienne du commerce des semences. Nos agriculteurs ont maintenant accès à de nouvelles variétés canadiennes, ainsi qu’à des variétés internationales qui ne seraient jamais venues au Canada sans la nouvelle législation.» L’ACCS prévoit que ce n’est que le début d’une tendance à la hausse. En fait, le BPOV a déjà remarqué une tendance à la hausse générale dans les demandes de certificat d’obtention depuis l’entrée en vigueur de la POV 91 en février.

L’ACCS rappelle aux intervenants de la chaîne de valeur agricole qu’il existe différentes obligations associées aux nouvelles variétés protégées en vertu de la POV 91. L’ACCS a développé certaines ressources utiles pour expliquer les changements et aider les intervenants de la chaîne de valeur à se conformer à la nouvelle législation. Vous les trouverez sur un site Web complet : PBRfacts.ca.

«Nous entrons dans une nouvelle ère de possibilités avec la POV 91, a déclaré M. Baute. Mais les possibilités entraînent des obligations. Les agriculteurs, les conditionneurs de semences, les détaillants et les acheteurs de produits de la récolte ont un rôle à jouer pour que les investissements continuent de croître et que les nouvelles variétés continuent d’affluer. Renseignez-vous sur PBRfacts.ca/fr

Pour de plus amples informations : Patty Townsend, ACCS 613-829-9527 ou info@PBRfacts.ca

Catégorisé dans :